PARCOURS - Notre Dame de Spéluque

• Parking en dessous du café des braconniers.
Départ place de la mairie (direction Châteaudouble).
• Après le pont le Raton, tourner à gauche et suivre la piste en rocaille et béton.
• Au lieu-dit Turquet, prendre à gauche sur une route goudronnée.
• Après la treille, tourner à gauche sur une piste rocailleuse, direction Notre Dame de Spéluque.
• Après la chapelle suivre une piste et après l’oratoire Saint Hubert, un sentier.
• Arrivé au lieu-dit Valsegure, prendre le sentier à gauche qui descend dans le vallon, traverser la rivière sur une passerelle et monter tout droit.
• Sur la route goudronnée, ne pas prendre centre-ville, continuer tout droit, à l’oratoire prendre le chemin de l’eau avec arrêt au belvédère.

Ampus

Village perché de la Dracénie a su garder l’authenticité du Haut Var.
Une promenade dans les ruelles conduit à la découverte d’un chemin de croix au-dessus de l’église Saint-Michel. Lavoirs, canal, tournaou, moulin et autres fontaines sont mis en valeur par un inédit chemin de l’eau qui évoque la longue et patiente conquête de l’eau en Provence

Le chemin de l’eau et le chemin de croix

La source et le séculaire canal de Fontigon, sur les hauteurs de Ampus, résonnent d’un passé pas si lointain où les “bugadières” s’affairaient aux lavoirs et les hommes autour du “tournaou” (meule à aiguiser communale), la suite du chemin de l’eau vous conduira de citerne en aqueduc au coeur du village.
Plus avant au détour d’un portail médiéval protégeant la petite cité, s’élève un charmant jardin d’Eden jalonné par les stations en terre vernissées du chemin de croix qui mène à un panorama superbe.

Notre Dame de Spéluque

La Chapelle Notre Dame de Spéluque aussi appelée Notre Dame du Plan date de 1090 et témoigne d’une victoire des habitants d’Ampus sur les Sarrazins.De style roman, au XIIe siècle elle est cédée au monastère de St Honorat sur les îles de Lérins.

Restaurée en 1848 et plus récemment pour la partie droite (monastère Saint-Dominique), l’intérieur est constitué d’une nef voûtée à trois travées et d’une abside en cul de four. L’autel du Xe siècle est soutenu par cinq colonnes différentes. Dans la sacristie, on retrouve les vestiges d’une chapelle datant de 990

La Forêt

Sur notre circuit, la plus grande partie de la forêt se découvre sur votre droite.
Riche en chênes verts et chênes blancs, elle abrite de nombreuses espèces animales tels les chevreuils, sangliers et même des aigles.
Dans un proche passé, l’alimentation de nombreux gazogènes provenait de ces bois.
Aujourd’hui en hiver l’homme y “cave” la truffe, mais attention nos forêts sont surveillées.