Romantisme et Révolution: Goyat, Géricault et Delacroix

Romantisme et Révolution: Goyat, Géricault et Delacroix

Par Monsieur Christian LOUBET, Docteur en histoire, Professeur à l’Université de Nice-Sophia Antipolis en histoire des mentalités et des arts

Goya, pour illustrer l’insurrection récente des patriotes madrilènes et sa brutale répression (1814), crée un système pictural nouveau où la violence des couleurs et des gestes dramatise un moment de l’histoire récente (mai 1808). Sur ce mode « romantique », dans une sombre et macabre vision, Géricault, en 1819, manifeste dans son Radeau de la Méduse la dérive d’une société. Plus tard, Delacroix dénonce le massacre des Grecs insurgés pour la liberté. Mais quand il représente la Liberté sur les Barricades de 1830, la composition ambigüe suggère une terrible illusion : la révolution a échoué.

Plein tarif : 6 €.

Vendredi 12 octobre 2018 à 18h15.

Contact & Réservation

Romantisme et Révolution: Goyat, Géricault et Delacroix
250 rue Jean Aicard

83300 Draguignan

04 94 67 23 52



Facebook

La carte