PARCOURS Les Arcs sur Argens - Castel Diaou

• Du parking, partir à pied et suivre la route goudronnée vers le sud, traverser le pont de l’Aille (pont Eiffel) (1) et cheminer jusqu’à La Renardière (laisser la Font de catin (2), aire de pique-nique, sur la droite) le goudron laisse progressivement place à la terre battue (env. 500 m).
• Prendre la piste de gauche les Bauquières.
• Suivre le fleuve Argens sur environ 1 km.
• Après le virage à droite, bifurquer sur la gauche vers la maison forestière (150m) (3).
• Monter à droite après la maison puis suivre la piste des Bauquières qui grimpe en sinuant.
• 650 m plus haut, laisser à gauche la piste Cabredor.
• Au bout d’environ 1 km, au carrefour (citerne), bifurquer à droite.
• 850 m plus loin, laisser un sentier qui part à droite.
• Encore 800 m plus loin, prendre à droite au carrefour pour monter au sommet (1 km).
• Pour redescendre, revenir sur ses pas (35 m) pour emprunter à gauche le sentier qui descend en lacets et qui rejoint le vallon de la Blaquière au bout d’environ 1,5 km.
• Laisser deux chemins à droite puis une piste à gauche (passage de plusieurs gués) pour atteindre une patte d’oie (1,6 km – Jas des Maures (4).
• Continuer tout droit en longeant le ruisseau.
• Passer un gué et continuer tout droit pour reprendre le chemin de l’aller qui longe l’Argens vers la Renardière puis rejoindre le parking de la Tournavelle.

Accès

Sur la DN7 au sud de la ville, prendre le Chemin du Bac (panneau Forêt Communale) et le suivre sur 3 km environ.
• Parking (la Tournavelle) et départ du parcours entre les deux ponts : après le pont de l’Argens et avant le pont de l’Aille (1)

Le chêne liège

La partie boisée de la forêt communale est composée à 85% de chêne liège.
Le liège est une écorce, produite par le chêne du même nom.
Il est dit "liège mâle" lorsque l’arbre non encore entretenu produit une écorce crevassée et inexploitable.
Une fois levée, opération de "démasclage" (dès que le tronc atteint 30 cm de circonférence), la nouvelle écorce de liège se forme c’est le "liège femelle". Dès lors, le liège de l’arbre est "levé" tous les 10 à 12 ans quand l’épaisseur voulue est atteinte (environ 2,5 cm).
Bouchons mais aussi produits d’isolation, semelles, et linoléum sont obtenus à partir du liège de nos chênes.

Castel Diaou, pinacle des Arcs sur Argens

Le sommet de Castel Diaou est le point le plus haut de la commune des Arcs sur Argens.
Il culmine à 353 mètres d’altitude au coeur du massif des Maures et il offre une vue panoramique à 360 degrés qui permet d’admirer par temps clair le rocher de Roquebrune et le massif de l’Estérel (mont Vinaigre), l’arrière-pays grassois et les montagnes des Alpes, le plateau de Canjuers et les falaises de Châteaudouble, les Petit et Grand
Bessillon, les montagnes de la Sainte Baume et de Sainte Victoire, ainsi que Notre-Dame-des-Anges et une grande partie du massif des Maures.
Le site de l’oppidum de Castel Diaou (fragments de céramiques, traces d’habitat, mur d’enceinte), mis au jour en 1984, a été daté à la première moitié du Ve siècle avant J.-C.

Les "Médiévales" - Les Festes d'Arcus

Ces “4 jours de Festes”, qui se déroulent tous les 2 ans (en juillet années impaires) sont à vivre....,
avec marché, animations, tournoi de quintaines alliant défis sportifs et culturels et spectacle nocturne son et lumières. L’ambiance unique est due aux “Arcoises et Arcois” investis pour cette fête.
Les années paires, visite guidée nocturne théâtralisée de la cité médiévale du parage les vendredis de
juillet et août aux "Flambeaux d'Arcus". www.medievales-des-arcs.com
• Découvrez La cité médiévale du Parage dans le village des Arcs sur Argens ainsi
que les villages perchés de La Dracénie grâce à La Route des Chevaliers 1 et 2